CEINTURES ET GRADES

Présentation

Les grades sont attribués à un pratiquant et permettent d’évaluer son niveau technique, son efficacité en combat, son degré d’ancienneté ainsi que ses qualités morales, ce qui correspond au respect du code moral ainsi qu’un investissement suffisant dans la pratique. Sans le minimum de respect des règles exigé, aucun judoka ne peut prétendre à l’obtention d’un grade.

Les ceintures de couleurs ont été inventées en Angleterre au milieu des années 1920 puis introduites en France par le Maître Mikinosuke  Kawaishi (pour la petite histoire, le choix de ces couleurs est un clin d’œil au billard) et à suivi dans le reste de l’Europe.

Les Kyu :
Il existe des grades alternatifs pour évaluer et récompenser les plus jeunes avant la ceinture blanche-jaune, que l’on nomme les barrettes. On obtient donc une ceinture blanche avec une barrette jaune, et ainsi de suite jusque parfois cinq barrettes. (Le salut, REI – les chutes UKEMI – les déséquilibres KUSUSHI – les immobilisations OSAEKOMI WAZA – les projections NAGE WAZA).

Les ceintures de couleurs blanche à marron correspondent à des grades nommés kyu : du 6e kyu représenté par la ceinture blanche jusqu’au 1er kyu par la ceinture marron.
On trouve dans l’ordre les ceintures blanche, jaune, orange, verte, bleue, marron, pour les jeunes on peut aussi  utiliser  des demi ceinture intermédiaire entre les kyu. Blanche – jaune, jaune – orange, orange – verte, verte – bleu, bleu – marron.

Au-dessus des kyu, les niveaux sont nommés dan (degré) : du 1er dan au 5e dan, la ceinture est noire ; les 6ème, 7ème  et 8ème  dan sont représentés par une ceinture à larges bandes rouges et blanches alternées, les 9e et 10e dan par une ceinture rouge.

Après la ceinture rouge, il y a une ceinture qui n’a été obtenue que par Jigoro Kano, la ceinture blanche large (11 et 12e dan, 12e dan que Maitre Kano n’a obtenu qu’à titre posthume).

Les 2e et 3e dan correspondent au nom japonais de Deshi qui signifie disciple.
Les 4e et 5e dan au Renshi (maîtrise extérieure)
Les 6e et 7e dan au Kyoshi (maîtrise intérieure)
Les 8e et 9e dan au Hanshi (maîtrises intérieure et extérieure unifiées)
La 10e dan au Meijin ou Keijin (trésor vivant).

Remonter en haut de la page